Inactivation des eaux usées issues de l'autopsie

Ref.: 3800/EU
Disponibilité: Disponible Hors stock

INACTIVATION DES EAUX USEES ISSUES DE L’AUTOPSIE : Réf.3800/EU L’ensemble des effluents, en provenance de la salle d’autopsie, des paillasses, des vidoirs, et en principe de tous les points ou les rejets liquides risquent d’être contaminés, et doivent impérativement être traités.
Ces rejets sont chargés en matières organiques, et en produits chimiques simples, ils se déversent directement par gravité dans la cuve tampon.
Le procédé mis en œuvre sera chimique sous le principe de l’inactivation des micro-organismes sous l'action de l'hydroxyde de sodium NaOH à pH 12,3 pendant des cycles de contact de 4 h minimum.
Puis neutralisation de l'effluent chimiquement actif (pH12,3 ) par injection d’acide pour rétablir un pH de 6,5 à 7,5 (pH neutre) avant rejet dans le réseau urbain.
La capacité de traitement est d'environ 1400 litres à chaque batch (4 heures), mais il est possible de traiter moins d'effluent en agissant sur les poires de niveaux.
COMPRIS :
- Une  Cuve tampon de réception en PEHD avec 1 couvercle hermétique, 1 entrée pour l’effluent et 1 surverse haute communiquant avec le traitement,  2 Pompes de relevage, 1 agitateur, 3 poires de niveaux et 1 évent équipée d’un filtre à charbon
- Une  Cuve de traitement en PEHD avec 1 couvercle hermétique, 1 entrée pour l’effluent et 1 surverse haute,  2 Pompes de relevage, 1 agitateur, 3 poires de niveaux et 1 évent équipé d’un filtre à charbon.
- Une Unité de correction de pH et indicateur de température Géré par un Automate de régulation de pH.
- Une Pompe d’injection de soude et d’acide.
- 2 Containers acide et base
- Une Armoire électrique Commandant l’installation de traitement.
Photo : Cuves de 2000 litres utile pour la cuve tampon et la cuve de traitement, pour le traitement d’une table d’autopsie et une table de dissection